Nous sommes fiers d’annoncer la parution, en décembre prochain, d’un nouveau livre édité par nos soins : Histoire de la philosophie - Un point de vue marxiste. Son auteur, Alan Woods, est le rédacteur en chef de marxist.com, le site internet de la Tendance Marxiste Internationale (TMI), dont Révolution est la section française.

On peut affirmer sans exagération que ce livre n’a pas d’équivalent dans l’ensemble de la littérature marxiste. En onze chapitres, Alan Woods parcourt toute l’histoire de la philosophie occidentale [1] depuis les présocratiques grecs jusqu’à Marx, en passant par Socrate, Platon, Aristote, les stoïciens et les épicuriens, la naissance du christianisme, les philosophes du Moyen-Age, ceux de la Renaissance, les empiristes anglais, les grands rationalistes du XVIIe siècle (Descartes, Spinoza et Leibniz), les matérialistes français du XVIIIe siècle, puis enfin Kant, Hegel et les « hégéliens de gauche ».

Cependant, l’auteur ne se contente pas de résumer les idées philosophiques des grands penseurs qui jalonnent cette histoire. Il les commente d’un point de vue marxiste, en soulignant les avancées et les reculs, les impasses et les progrès, mais aussi l’influence que la vie économique, politique et sociale a exercé sur l’histoire de la pensée philosophique.

Alan Woods insiste sur les contributions les plus décisives des grands penseurs du passé, contributions sans lesquelles le matérialisme dialectique – la philosophie marxiste – n’existerait pas. Comme l’écrivait Lénine : « le marxisme n’a rien qui ressemble à du “sectarisme” dans le sens d’une doctrine repliée sur elle-même et ossifiée, surgie à l’écart de la grande route du développement de la civilisation universelle. Sa doctrine naquit comme la continuation directe et immédiate des doctrines des représentants les plus éminents de la philosophie, de l’économie politique et du socialisme. » [2] Précisément, Alan Woods montre que les racines philosophiques du marxisme plongent très loin, jusque dans les philosophies présocratiques – et notamment celle d’Héraclite, au VIe et Ve siècle avant J.C.

Cette Histoire de la philosophie est donc elle-même écrite d’un point de vue matérialiste et dialectique. Rassurons ceux qui redouteraient que, pour cette raison, elle ne soit pas « objective ». En réalité, toutes les histoires de la philosophie sont écrites d’un certain point de vue philosophique. Les histoires de la philosophie qui s’efforcent d’être absolument « neutres » (et soi-disant « objectives ») se réduisent en général à une succession décousue de résumés sans vie. A l’inverse, Alan Woods, militant marxiste depuis le début des années 60, a écrit un livre vivant, animé par une cohérence globale. Le résultat est une précieuse contribution à l’arsenal théorique du marxisme révolutionnaire.

 

Pour nous pré-commander le livre, envoyez-nous vos coordonnées postales et un chèque de 18 euros à :

Révolution - BP 90186

75869 Paris Cedex 18


[1] Dans l’introduction, l’auteur explique pourquoi il a dû renoncer à aborder l’histoire de la philosophie orientale. Ceci dit, le livre comprend un chapitre sur la philosophie islamique.

[2] Dans Les trois sources et les trois parties constitutives du marxisme (1913).

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.