En Europe comme ailleurs, les gouvernements répondent à la crise du capitalisme par des politiques d’austérité et des contre-réformes drastiques. Les conditions de vie de la grande majorité de la population se dégradent rapidement. La crise est si profonde que beaucoup d’économistes annoncent des décennies de régression sociale.

Ceci constitue la base d’une série de crises révolutionnaires à travers le monde. La Grèce et l’Espagne s’orientent dans cette direction, à court ou moyen terme. Mais la France ne restera pas à l’écart, comme l’indiquent le mouvement contre la loi Travail et les Nuits debout.

Pour préparer l’avenir, il faut étudier le passé. Au cours de son histoire, la France a connu plusieurs révolutions et situations révolutionnaires, toutes riches en leçons pour nos luttes actuelles et futures. C’est pourquoi Paris Marx et Révolution organisent un cycle de réunions publiques intitulé « Révolutions françaises », du 24 mai au 23 juin. On y discutera notamment des causes et des conséquences internationales de ces grands événements.

Les réunions auront toutes lieu à 19 heures au 75 bvd Vincent Auriol (métro Chevaleret, ligne 6) et seront suivies d’un pot fraternel. Venez nombreux !


Mardi 24 mai – La Révolution française de 1789-94

Révolution « bourgeoise » par excellence, elle fut cependant marquée par l’irruption des masses sur l’arène politique, à plusieurs reprises et à une échelle colossale. La « Grande Révolution » française demeure une source d’inspiration et de leçons fondamentales.

Mardi 31 mai – La Commune de Paris (1871)

Le 18 mars 1871, le peuple parisien prend le pouvoir dans la ville et commence à réorganiser la société sur de nouvelles bases, sans exploiteurs. Neuf semaines plus tard, la réaction écrase dans le sang ce premier « Etat ouvrier » de l’histoire. Mais l’œuvre des Communards n’est pas perdue ; elle inspirera notamment la révolution russe d’Octobre 1917.

Mardi 7 juin – La grève de juin 36 et le Front Populaire

Début mai 1936, le Front Populaire remporte les élections législatives, dans un contexte de profonde crise du capitalisme. Un mois plus tard, une immense vague de grèves illimitées mobilise près de 3 millions de travailleurs. Mais le Front Populaire s’effondre en 1938 – et le pays s’oriente alors vers une dictature militaire. Pourquoi ?

Mardi 14 juin – La révolution de Mai 68

La grève générale de Mai 68 fut la plus puissante de l’histoire. Dix millions de travailleurs occupèrent leurs usines, ateliers, bureaux et magasins. Toutes les conditions d’une transformation socialiste de la société étaient réunies – sauf une : la direction révolutionnaire.

Jeudi 23 juin – La prochaine révolution française

La crise organique du capitalisme pousse la France – comme tant d’autres pays – dans la voie d’une nouvelle révolution. Quel doit être son programme ? Comment faire en sorte que, cette fois-ci, les travailleurs conquièrent et conservent le pouvoir ?

19 heures – 75 bvd Vincent Auriol  – Métro Chevaleret, ligne 6

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.