Nous avons reçu l’appel suivant, signé par Mikhail Alexeevich Krylov, représentant du Syndicat Indépendant des Mineurs de Donetsk. Krylov a été co-président du comité de grève de la ville de Donetsk pendant les grandes grèves des mineurs en 1991 et plus tard dans les années 1990. Il est maintenant à la tête du Syndicat Indépendant des Mineurs de Donetsk, qui organise plus de 1000 travailleurs miniers.[1]


Frères mineurs !

Nous voulons vous expliquer la situation réelle dans le Donbass. Les médias européens faussent ou font le silence sur la véritable image des événements. Nous savons que vous ne pouvez pas obtenir facilement une image fidèle de ce qui se passe ici, c’est pourquoi nous déclarons :

Nous, les mineurs, nous sommes obligés de nous battre avec nos armes pour défendre notre vie, pour survivre !

Notre objectif dans ce défi auquel nous faisons face est celui-ci : arriver à arrêter l’effusion de sang ! La fin de la guerre aura lieu avec le jugement des criminels de guerre qui l’ont provoquée. Nous ne pouvons pas abandonner ce combat, parce que cela signifierait notre anéantissement moral et physique ! Dès le début, « l’Euromaïdan » s’est trouvé sous le contrôle de la grande bourgeoisie : les oligarques ukrainiens et leurs commanditaires étrangers. En février de cette année s’est produit un coup d’État en Ukraine avec la participation active de groupes néo-nazis. C’est en réaction à cela que s’est formé le mouvement dans le sud-est du pays, qui a mis en avant au début des revendications modérées de fédéralisation et de reconnaissance du russe comme deuxième langue d’État, demandes auxquelles le pouvoir a répondu par la terreur.

La situation dans le Donbass prend l’allure d’une véritable guerre dans laquelle des civils sont tués : des personnes âgées, des femmes, des enfants. On vous ment de façon effrontée en prétendant qu’il s’agit d’une guerre entre l’Ukraine et la Russie. Ce n’est pas vrai ! La guerre se déroule entre le peuple et une poignée d’oligarques soutenus par l’UE et les Etats-Unis. Le malheur de l’Ukraine réside dans le fait que l’exercice de l’autorité est tombé aux mains de pourritures qui ont réussi à infecter par leurs idées fascistes une partie de la société. Nous, le peuple du Donbass, nous luttons contre toutes les manifestations de nazisme et de fascisme. Nous nous battons avec un fusil à la main pour notre vie et celle de nos proches. Nous n’avons pas à nous retirer, c’est notre terre ! Nous nous tournons vers vous, travailleurs des pays européens, en vous demandant votre aide solidaire : aidez-nous à briser le bastion du fascisme en Ukraine. Ce sera notre victoire commune !

Mikhail Alexeevich Krylov,
Représentant du Syndicat Indépendant des Mineurs de Donetsk

[1]Les mineurs de Donetsk ont défilé le 18 juin contre l’ « opération anti-terroriste » de Kiev et lui a donné un ultimatum de 48 heures avant qu’ils ne prennent les armes à moins que la guerre ne s’arrête.

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.

Nous écrire au sujet de cet article