Un membre du Bloc de la Jeunesse Populaire (BJP), au Salvador, a disparu. Ses jours sont sans doute en danger. Nous publions ci-dessous l’appel lancé par la direction du BJP :

« Camarades de toutes les organisations révolutionnaires,

Le Bloc de la Jeunesse Populaire (BJP) tient à dénoncer le harcèlement qu’exerce sur nous le gouvernement d’Elias Antonio Saca, par le biais de différents organes d’Etat, mais aussi de milices privées. Nous dénonçons la disparition d’un camarade de 21 ans, Edwar Francisco Contreras Bonifacio, qui a été aperçu pour la dernière fois le mercredi 7 février. Ce camarade avait déjà reçu des menaces de mort de la part de Catalino Miranda, le propriétaire d’une entreprise de mini-bus. Edward avait même déjà fait l’objet d’une tentative de meurtre.

En conséquence :

1- Nous rendons Mr Catalino Miranda responsable du sort de notre camarade.

2- Nous exigeons qu’il libère notre camarade Edwar Francisco Contreras.

3- Nous exigeons que le gouvernement d’Elias Antonio Saca enquête immédiatement sur cette disparition.

4- Nous demandons à toutes les organisations du Salvador de se tenir sur leurs gardes face aux nouvelles violations des droits de l’homme perpétrées contre des organisations sociales et de jeunesse.

5- Enfin, nous demandons à toutes les organisations révolutionnaires de faire circuler cette information, dans tous les pays, de façon à ce que nous exigions collectivement la fin de ce genre d’actes, dont l’objectif est de miner le mouvement révolutionnaire au Salvador.

La répression s’intensifie – intensifions la lutte ! »

Dans les quartiers pauvres du Salvador, la situation sociale est atroce, et les camarades du BJP sont constamment victimes du harcèlement de groupes mafieux, mais aussi de la police.

Le BJP est une organisation traditionnelle du Salvador, qui compte dans ses rangs d’excellents jeunes travailleurs salvadoriens. Les dirigeants du BJP ont décidé de lancer la campagne la plus vaste possible sur de la disparition de leur camarade, car porter ces faits à la connaissance du plus grand nombre est le meilleur moyen de se protéger contre de nouvelles agressions.

La Riposte demande à ses lecteurs et sympathisants à répondre à cet appel. C’est très important ; d’autres membres du BJP sont menacés. Vous pouvez :

1- Envoyer des lettres de protestations aux autorités salvadoriennes et à l’ambassade du Salvador en France.

2- Envoyer des messages de solidarité au BJP via le tendance Militante (Mexique)

3- Signer la pétition de protestation sur le site de Militante

Nous écrire au sujet de cet article

Merci d'entrer votre nom
Merci d'entrer votre e-mail Adresse email non valide
Merci d'entrer votre lessage

Si vous aimez cet article, abonnez-vous ou soutenez-nous !