La mairie de Marseille nous a infligé 660 euros d’amende pour avoir scotché 24 affiches dans les rues de la cité phocéenne. Les services de Mr Gaudin – qui, c’est connu, ne badine pas avec la loi – nous ont communiqué les tarifs : 300 euros de « frais de dossier » + 15 euros par affiche. Ces (très belles) affiches au format A3 faisaient la publicité de réunions publiques sur le marxisme, un thème cher au cœur de Mr Gaudin.

Dès réception de l’amende, nous avons pris contact avec la mairie pour : 1) lui signaler qu’une telle amende pèserait lourd dans le budget de notre organisation, qui ne bénéficie d’aucune subvention publique ; 2) nous engager à ne plus afficher « sauvagement » dans les rues de Marseille.

Réponse de la mairie (en gros) : « On s’en moque. Payez ! ». On a donc fait appel auprès du Tribunal administratif de Marseille. Verdict de l’appel : « Payez ! ». Il faut dire que la mairie avait très soigneusement préparé son dossier en vue de l’audience relative à cette si grave affaire. A en juger par l’épaisseur du document qui nous a été envoyé, il a nécessité de longues heures de travail d’un ou plusieurs agents de la mairie.

Il ne nous reste plus que trois choses à faire : 1) Payer l’amende ; 2) Regretter que la mairie de Marseille ne mette pas autant d’énergie à régler les vrais problèmes des Marseillais, notamment en matière de logements insalubres et dangereux ; 3) Faire appel à vous, chers lecteurs, pour nous aider à redresser nos finances, mises à mal par le zèle notoire de la mairie de Marseille en matière de lois et de règlements.

Chèques à l’ordre de « Révolution » à envoyer à :
Révolution
BP 90186
75864 Paris Cedex 18

Notez « Gaudin : démission ! » au dos du chèque. Merci d’avance !

Ou bien faites un don en ligne ici

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.