2015 fut une excellente année pour la Tendance Marxiste Internationale (TMI), dont Révolution est la section française. Active dans plus d’une trentaine de pays, la TMI progresse partout – à un rythme plus ou moins rapide selon les sections nationales.

Nos camarades grecs de La Tendance Communiste – qui ont rejoint Unité Populaire, lors de la scission de Syriza – sont intervenus de façon exemplaire dans les grands événements qui ont secoué ce pays. Ils en sortent renforcés et plus que jamais déterminés à construire une puissante tendance révolutionnaire dans la gauche grecque. Notre section espagnole (Lucha de Clases) a très vite compris la signification de l’ascension de Podemos et y anime avec succès la campagne « Podemos pour le socialisme ». En Italie, malgré la débâcle de la gauche traditionnelle, notre section a lancé un journal bimensuel, Rivoluzione, qui se vend très bien dans la jeunesse et le mouvement syndical. En Grande-Bretagne, nos camarades de Socialist Appeal poursuivent leur intervention systématique dans des dizaines d’universités du pays, où ils animent des « Cercles marxistes » depuis plusieurs années. Grâce aux forces militantes accumulées par ce travail, ils sont désormais en mesure d’intervenir à l’échelle nationale dans le mouvement de masse constitué autour de Jeremy Corbyn, le nouveau dirigeant du Labour Party.

Ce ne sont là que quelques exemples. Nous pourrions évoquer les succès de nos sections canadienne, américaine, mexicaine, brésilienne, suédoise, suisse, etc. Partout, ces progrès découlent de deux facteurs : premièrement, une attitude très sérieuse à l’égard des idées et de la théorie marxistes ; deuxièmement, une orientation énergique en direction des couches les plus radicalisées de la jeunesse et du salariat.

En France, Révolution a réalisé d’importants progrès. Nous inspirant du travail de plusieurs sections de la TMI, nous avons lancé des « Cercles marxistes » sur des universités de Toulouse, Lyon et Paris. En 2015, nous y avons organisé une trentaine de réunions publiques, au total, sur une large variété de thèmes d’actualité ou de théorie marxiste. Dans le même temps, à Toulouse et Paris, nous avons organisé des réunions publiques en dehors des universités, dont les désormais célèbres et incontournables cycles « Paris Marx » (un hebdomadaire people s’en est même inspiré…). Nous intervenons régulièrement dans les débats qui animent le Front de Gauche. Nous participons aux luttes locales et nationales impulsées par des organisations de gauche et syndicales. Nous avons publié un nouveau livre – Les idées de Karl Marx – et plusieurs nouvelles brochures. Nous avons jeté les premières bases d’un travail à Marseille…

Tout cela coûte ! Réunir l’argent nécessaire à la réalisation de nos projets est une lutte permanente. Or pour 2016, nous avons de nombreux projets. Nous développerons notre travail sur les facs. Nous publierons un long document en vue du congrès national du PCF, qui se tiendra en juin, ainsi que de nouvelles brochures. En mai, nous organiserons une « Ecole marxiste » nationale, pour former nos militants. Enfin, nous voulons louer un local à Paris à partir du mois d’octobre, pour mieux organiser notre travail.

C’est pourquoi, cher lecteur, nous t’appelons à participer à la « Souscription 2016 » de Révolution, qui vise un montant total de 5000 euros sur toute l’année. Nous insistons sur un point : il n’y a pas de « trop petit » don. Révolution n’est soutenue ni par l’Etat, ni par Madame Bettencourt et ses semblables. Nous n’avons aucun compte secret en Suisse (juste d’excellents camarades). En revanche, nous savons que nous pouvons compter sur l’enthousiasme de nos lecteurs qui, faute de grosses fortunes, ont de grandes convictions. En cette période de crise économique, les idées du marxisme sont indiscutablement l’investissement le plus sûr !

Vous pouvez faire un don en ligne ici : Soutenez-nous !

Vous pouvez également nous faire parvenir vos dons par chèque (ordre : « Révolution ») à :

Révolution
BP 90186
75864 Paris Cedex 18

Notez « Souscription 2016 » au dos du chèque.

Merci d’avance !

Nous écrire au sujet de cet article

Merci d'entrer votre nom
Merci d'entrer votre e-mail Adresse email non valide
Merci d'entrer votre lessage

Si vous aimez cet article, abonnez-vous ou soutenez-nous !