Au Venezuela, une révolution est en marche. Les jeunes, les travailleurs et tous les opprimés se révoltent contre les inégalités et l’exploitation capitaliste. Le gouvernement dirigé par Hugo Chavez a rétabli le contrôle de l’Etat sur le secteur pétrolier, au détriment des puissances  étrangères. Plusieurs entreprises capitalistes ont été nationalisées. Un programme de réforme agraire est en cours. L’école est devenue gratuite. Un million de jeunes supplémentaires a pu être scolarisé. Un service de santé publique a été mis en place, permettant à des millions de personnes de se faire soigner pour la première fois.

Ce programme va directement à l’encontre des intérêts de la classe dirigeante vénézuélienne et de l’impérialisme américain. En avril 2002, déjà, un coup d’Etat visait à renverser Chavez, mais les putschistes se sont heurtés à une mobilisation massive des travailleurs et de la jeunesse. Depuis, les capitalistes ont profité de leur contrôle des banques, de l’industrie, des terres et de la grande distribution pour saborder les réformes. La révolution n’est toujours pas hors de danger.

Mercredi 21 mai – 19h30
Halle aux Toiles, salle n°3
Place de la Haute-Vieille-Tour, Rouen
« Pas Touche au Venezuela ! »

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.