Le 25 avril dernier, jour anniversaire de la libération de l’Italie du fascisme et de l’occupation nazie (1945), nos camarades italiens ont lancé un nouveau journal bimensuel : Rivoluzione. En une seule journée, ils en ont vendu près de 2000 exemplaires. Ils ont dû en réimprimer d’urgence et porter le tirage à 5000 exemplaires.

Cette année marquait le 70anniversaire de la libération de l’Italie. Des manifestations, des concerts et d’autres initiatives militantes étaient organisés à travers le pays. Des ventes publiques de Rivoluzione ont eu lieu dans 38 villes. Dans bien des cas, les camarades ont rapidement épuisé leur stock. A Parme, par exemple, 162 exemplaires ont été vendus en une heure à peine, sur la manifestation. A Bologne, les camarades ont vendu 290 exemplaires lors de deux événements commémoratifs. 300 exemplaires ont été vendus à Milan, 90 à Rome – et ainsi de suite. Cela confirme l’idée que ce titre – « Révolution » – est en phase avec les aspirations de nombreux jeunes et travailleurs italiens. L’ancien journal mensuel de nos camarades, Falce Martello, paraîtra désormais sous la forme d’une revue théorique trimestrielle.

Nos camarades avaient préparé de longue date cette étape importante dans le développement de la section italienne de la Tendance Marxiste Internationale. 3000 affiches et 5000 autocollants avaient annoncé la parution de Rivoluzione. Toute l’organisation était sur le pied de guerre. Et dans les semaines qui viennent, 30 réunions publiques seront organisées, à travers le pays, pour faire encore mieux connaitre le journal et ses idées.

En Italie, les traditions communistes ont été pratiquement détruites par les dirigeants du Parti Communiste Italien (PCI), puis par ceux de Refondation Communiste. Nos camarades et leur ancien journal mensuel – Falce Martello – étaient connus, dans le mouvement ouvrier italien, comme la tendance marxiste de Refondation Communiste. Mais ce parti a été pratiquement liquidé par ses dirigeants, qui ont multiplié les erreurs opportunistes et électoralistes, ces 15 dernières années. Bien sûr, nos camarades italiens ne renoncent pas aux traditions authentiques du communisme. Mais Rivoluzione facilitera le dialogue avec les éléments radicalisés de la jeunesse et de la classe ouvrière, qui ne regardent pas (ou plus) en direction de Refondation Communiste. Ce bimensuel permettra aussi à nos camarades d’intervenir plus efficacement dans les grandes luttes qui se préparent en Italie, pays ravagé par la crise et les contre-réformes du gouvernement Renzi.

Le succès de nos camarades italien est une source d’inspiration pour toute l’Internationale. Nous sommes convaincus que leur énergie, leur enthousiasme et, surtout, la puissance des idées du socialisme scientifique, leurs permettront de construire les forces du marxisme qui mèneront les travailleurs italiens au pouvoir. 

 

 

Nous écrire au sujet de cet article

Merci d'entrer votre nom
Merci d'entrer votre e-mail Adresse email non valide
Merci d'entrer votre lessage

Si vous aimez cet article, abonnez-vous ou soutenez-nous !