Lundi 31 octobre, à Turbat au Baloutchistan, la maison du camarade Zareef Rind a été attaquée par des inconnus armés. Son jeune frère de 18 ans Hasil Rind Baloch – un militant de l’Organisation Etudiante Baloutche (BSO) – a été tué d’une balle dans la tête. Cependant, il est évident que la cible réelle de cette attaque était Zareef Rind qui, vivant habituellement à Karachi, était dans la maison non loin de son frère quand celui-ci a été tué. Puisque son jeune frère lui ressemble beaucoup, les assaillants auraient tiré sur la mauvaise cible.

Zareef Rind est connu pour ses idées marxistes. Il a été le dirigeant du BSO pendant de nombreuses années et il a rejoint la TMI il y a 3 ou 4 ans. Lors de la Conférence de l’Alliance Progressive de la Jeunesse (PYA) qui s’est tenue le 5 décembre 2015 à Lahore, il a été élu secrétaire général du PYA. Dans son discours à la Conférence, qui était assistée par un grand nombre d’étudiants venus de tout le Pakistan, Zareef Rind a ouvertement condamné l’opération militaire au Baloutchistan et a insisté sur la nécessité de la solidarité de classe pour une révolution socialiste qui mettra fin à l’oppression nationale.

Les camarades du Baloutchistan sont toujours en train d’enquêter pour comprendre les motivations derrière cette attaque. L’armée pakistanaise a lancé une vaste opération militaire au Baloutchistan contre l’insurrection nationaliste, pendant que diverses organisations nationalistes se battent les unes contre les autres. Les attaques des fondamentalistes islamiques prennent aussi de l’ampleur. Et pour compliquer les choses un peu plus, ces régions du Baloutchistan sont frappées par des querelles tribales sanglantes.

Conférence de presse au Club de la Presse de Quetta

C’est la deuxième fois que la maison de Zareef Rind a été attaquée. En mars de cette année, sa maison a été attaquée au lance-roquettes et mitraillée. Cette attaque, durant laquelle un de ses proches a été gravement blessé, a été revendiquée par un groupe nationaliste. Il y a une tradition de luttes intestines dans les groupes nationalistes au Baloutchistan, et le BSO s’est vu attaquer pour avoir critiqué leurs mauvaises politiques et leurs méthodes. Cependant, aucune organisation n’a revendiqué l’attaque meurtrière de lundi.

Quel que soit le responsable de cet acte sanglant, une réaction urgente est nécessaire. Les camarades de la TMI au Pakistan se sont réunis mardi pour discuter de la situation et ils vont prendre les mesures nécessaires pour riposter à cette attaque. Le même jour, les camarades du BSO ont tenu une conférence de presse et ont organisé une manifestation à Quetta. Mercredi, une manifestation a été organisée à Lahore. D’autres manifestations seront organisées ces prochains jours.

Envoyez vos messages de soutien et de solidarité à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Nous écrire au sujet de cet article

Merci d'entrer votre nom
Merci d'entrer votre e-mail Adresse email non valide
Merci d'entrer votre lessage

Si vous aimez cet article, abonnez-vous ou soutenez-nous !