Révolution est la section française de la Tendance Marxiste Internationale (TMI), qui est active dans une trentaine de pays. La nécessité d’une Internationale révolutionnaire ne découle pas de considérations sentimentales, mais du fait que le capitalisme s’est développé comme un système mondial. Les travailleurs forment une classe internationale dont la victoire est inconcevable dans les limites des Etats-nations. Dès le Manifeste du Parti Communiste, Marx et Engels écrivaient les mots célèbres : « les travailleurs n’ont pas de patrie ». Le socialisme est internationaliste – ou il n’est rien.

Ces dix dernières années, la TMI s’est développée à un rythme régulier. En Grèce, nos camarades animent la Tendance Communiste de Syriza, où ils expliquent patiemment la nécessité d’une rupture avec le capitalisme grec. En Grande-Bretagne, au terme d’un travail remarquable dans les universités du pays, nos camarades ont fondé une Fédération des Etudiants marxistes. En Italie, nos camarades viennent de doubler la périodicité de leur journal en lançant un bimensuel : Rivoluzione. La section pakistanaise de la TMI compte plusieurs milliers d’adhérents et, malgré des conditions objectives effroyables, vient de tenir avec succès son 34e congrès, à Lahore. Au Mexique, nos camarades ont joué un rôle de premier plan dans les récentes mobilisations de masse.

Nous ne pouvons détailler ici tous les autres succès des nombreuses sections de la TMI. De manière générale, l’audience de nos idées grandit rapidement. Nos perspectives fondamentales – sur la crise du capitalisme et son impact politique, social et diplomatique – ont été validées par le cours des événements. Mais les meilleures idées au monde ne mènent à rien tant qu’elles ne trouvent pas une expression organisationnelle. Et toute organisation révolutionnaire digne de ce nom se construit grâce au soutien politique, moral et financier des jeunes et des travailleurs.

Depuis la crise de 2008, l’histoire s’accélère. Une intensification de la lutte des classes est à l’ordre du jour dans tous les pays. Mais partout, les dirigeants réformistes ont renoncé à l’objectif du socialisme, s’accrochent à « l’économie de marché » – et, par conséquent, préparent de nouvelles défaites. D’où l’urgence d’accélérer le développement des forces de la TMI. Pour cela, nous avons besoin de vous !

A l’occasion de l’université d’été de la TMI, fin juillet, en Italie, une collecte internationale sera organisée, comme chaque année. Cette collecte joue un rôle très important dans le développement de la TMI, de ses publications, de ses campagnes internationales de solidarité – comme la campagne Pas touche au Venezuela ! – et de son implantation sur les cinq continents. Elle permet aussi de soutenir ponctuellement des sections nationales engagées dans un travail décisif, comme c’est le cas de nos camarades grecs en ce moment.

Cette année, les camarades de Révolution se donnent pour objectif de contribuer à hauteur de 2300 euros à cette collecte internationale. Aidez-nous à atteindre cet objectif ! Soutenez nos idées et notre programme ! Contribuez à la construction de la TMI !

Vous pouvez :

1) Faire un don en ligne ici

2) Nous envoyer vos dons (chèques à l’ordre de « Révolution ») à :

Révolution
BP 90186
75869 Paris Cedex 18

Notez « Collecte TMI » au dos du chèque.

Merci d’avance pour votre soutien !

Nous écrire au sujet de cet article

Merci d'entrer votre nom
Merci d'entrer votre e-mail Adresse email non valide
Merci d'entrer votre lessage

Si vous aimez cet article, abonnez-vous ou soutenez-nous !