Le capitalisme traverse sa plus grave crise depuis les années 30, si ce n’est depuis l’avènement de ce système. Seuls les marxistes avaient anticipé cette crise. Or, par une de ces ironies dont l’Histoire est prodigue, c’est le moment choisi par les dirigeants de la gauche officielle pour proclamer la liquidation définitive du marxisme, qui serait « périmé ».

En réalité, la crise du capitalisme entraîne, partout, un crise du réformisme, qui n’a plus de base matérielle. C’est vrai du réformisme de droite – à la François Hollande – comme du réformisme de gauche, façon Tsipras. En conséquence, un nombre croissant de jeunes et de travailleurs cherchent une alternative révolutionnaire à la faillite du réformisme.

Le programme et les idées du marxisme constituent la seule alternative viable, la seule issue hors de l’enfer capitaliste. Pour en finir avec la régression sociale, il faudra en finir avec la domination de l’économie par une poignée de milliardaires (les « 1% »). Section française de la Tendance Marxiste Internationale, Révolution mène un travail systématique pour défendre ce programme et ces idées dans la jeunesse et le mouvement ouvrier. Nous n’en sommes qu’au début de ce travail, mais les succès enregistrés, ces dernières années, nous placent devant la nécessité louer un local. Si nous voulons poursuivre la croissance de nos effectifs et de notre activité, c’est désormais indispensable.

Nous prévoyons d’acquérir un local en mars 2017, à Paris. Cela va représenter une dépense importante. Or nous ne recevons ni subsides de l’Etat, ni chèques de Mme Bettencourt et consorts. Nous comptons avant tout sur les contributions de nos camarades et sympathisants.

Amis et camarades ! Vous êtes de plus en plus nombreux à lire et apprécier nos analyses. L’heure est venue de nous soutenir financièrement ! L’argent est toujours le nerf de la guerre.

Vous pouvez nous aider de plusieurs manières :

1) En faisant un don sécurisé en ligne ou par chèque (ordre « Révolution ») à l’adresse suivante :

Révolution
BP 90186
75864 Paris Cedex 18

Merci de noter « local » au dos du chèque.

2) En vous abonnant à notre journal (à partir de 6 euros) ou en abonnant un ami, un collègue de travail, un camarade…

3) En commandant des livres, des brochures, des T.Shirts ou des badges sur notre Marché Rouge

Cette campagne se développera jusqu’au 28 février 2017. Merci d’avance pour votre soutien et votre solidarité !

Nous écrire au sujet de cet article

Merci d'entrer votre nom
Merci d'entrer votre e-mail Adresse email non valide
Merci d'entrer votre lessage

Si vous aimez cet article, abonnez-vous ou soutenez-nous !