La crise du capitalisme et la politique d’austérité du gouvernement Hollande ouvrent un énorme espace sur la gauche du PS. En France comme en Grèce, en Espagne, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, la colère de la population finira par s’exprimer sur la gauche de l’échiquier politique. La puissante mobilisation contre la loi Travail favorisera ce processus.

A la présidentielle de 2012, le candidat du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, avait recueilli 4 millions de voix et 11 % des suffrages. Depuis, des millions de jeunes et de travailleurs ont perdu leurs dernières illusions dans la direction du PS. Le potentiel d’une candidature de la « gauche radicale » est donc bien plus important qu’en 2012. La perspective qu’elle passe devant le PS et se qualifie au deuxième tour de la présidentielle n’est plus irréaliste.

Les militants marxistes de Révolution, à l’initiative de cette réunion publique, sont partie prenante du Front de Gauche depuis sa création. Nous rejetons la démarche des « primaires de la gauche » initiée par la direction du PCF. Nous expliquerons pourquoi. Nous exposerons également nos idées sur la candidature de Jean-Luc Mélenchon, mais surtout sur la stratégie et le programme que la « gauche radicale » doit défendre pour en finir avec l’austérité, le chômage, la misère et tous les fléaux engendrés par le capitalisme.

Venez en débattre avec nous !

Mardi 12 avril à 19h

Maison des Initiatives Etudiantes – Salle du Conseil
50 rue des Tournelles, Paris 3e – Métro Bastille ou Chemin Vert

En collaboration avec le Cercle marxiste de Paris

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.