L’économie stagne. Le chômage augmente. La pauvreté se généralise. L’investissement est en chute libre. A force de pallier les défaillances du capitalisme, l’Etat sombre dans l’endettement. 360 milliards d’euros ont été débloqués pour « sauver » les banques. Les seuls intérêts sur la dette publique dépassent largement la recette totale de l’impôt sur le revenu. Il n’y a pas de « crise » pour les capitalistes. Les travailleurs qui ne sont pas assez rentables, à leurs yeux, sont tout simplement licenciés. Les entreprises qui ne rapportent pas assez sont délocalisées – ou tout simplement fermées.

Le gouvernement Sarkozy est sans nul doute le plus réactionnaire que la France ait connu depuis la Deuxième Guerre mondiale. La multiplication de leurres et de diversions, soigneusement orchestrés depuis l’Elysée, ne saurait dissimuler ses objectifs. De « réforme » en « réforme », il s’agit de démanteler toutes les conquêtes sociales du passé, de soumettre tous les aspects de la vie sociale et économique à la loi du profit, de réduire le travailleur au rang de simple matière première corvéable et jetable à l’envi. On le voit avec l’attaque contre les retraites, contre l’école publique, contre les hôpitaux et la sécurité sociale. Ce programme ne tombe pas du ciel. Il répond aux impératifs d’un système – le capitalisme – qui ne peut plus exister qu’au détriment de l’immense majorité de la population.

Aucun ordre social ne peut continuer sur cette pente indéfiniment. Chez les travailleurs, les jeunes et les retraités, la colère monte. Un jour ou l’autre, elle éclatera au grand jour. Sarkozy est assis sur un volcan. Tant que les banques, l’industrie et la grande distribution sont entre les mains d’une minorité de profiteurs tout puissants, on ne s’en sortira pas. Mais quelle est l’alternative au capitalisme ? Les militants communistes du journal La Riposte organisent cette réunion publique pour tenter de répondre à cette question. Venez nombreux pour en débattre et donner votre point de vue.


Mercredi 23 juin, à 19h00
16 rue d’Enghien (Paris 10e) - Métro Château d’eau
Avec GO
Présidée par PV

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.