Le numéro 50 de La Riposte sortira le 6 janvier 2010. A cette occasion, le journal changera de format et de présentation. Il sera imprimé sur le même type de papier et aux mêmes dimensions que l’ancienne formule de L’Humanité. Il sera intégralement en couleur. Ce changement constitue un nouveau pas en avant, pour La Riposte, qui fut d’abord publiée sous forme de feuilles photocopiées et agrafées, avant de passer à un format « magazine » – puis à un format « journal ».

La Riposte existe pour défendre les idées du marxisme et pour fournir un moyen d’expression et d’échange, sur des questions d’actualité nationale et internationale, aux militants communistes et syndicaux, comme à tous ceux qui s’intéressent à la lutte contre le capitalisme. Face à l’impasse de ce système et à ses conséquences sociales désastreuses, il est plus que jamais nécessaire de développer un journal communiste qui défende et explique les principes, la théorie et le programme du marxisme, en rapport avec l’actualité.

Il reste beaucoup à faire, en termes de contenu ou de périodicité, pour que La Riposte soit vraiment à la hauteur de sa tâche. Le changement de format devrait y contribuer. Mais avant tout, c’est par une participation accrue des communistes et des militants syndicaux que le journal pourra mieux assurer sa mission. Nous invitons tous les lecteurs de La Riposte à participer à sa rédaction, en nous envoyant des informations et des articles. Pour cela, nul besoin d’être un écrivain chevronné : nous pourrons toujours « mettre en forme », si nécessaire, les textes que vous enverrez. Ce qui importe, c’est que la vie et les luttes des travailleurs, leurs opinions – vos opinions – sur toutes les questions sociales et politiques, trouvent leur place dans les pages du journal. La Riposte a besoin de développer un large réseau de correspondants réguliers. Nous voulons un journal dans lequel s’expriment les idées des militants du PCF, de la CGT et des autres organisations des travailleurs – un journal dans lequel ils font part de leur expérience, de leur regard sur le capitalisme, de leurs colères et de leurs revendications.

Jusqu’à présent, La Riposte s’est construite pour une large part sur des articles théoriques et des analyses marxistes. Cette ossature « idéologique » est très appréciée de ses lecteurs. Mais elle doit être complétée – bien plus que ce n’est le cas, actuellement – par des textes courts et percutants faisant état de la vie quotidienne des travailleurs, de la jeunesse, des chômeurs et des retraités. Considérez-vous donc, camarades lecteurs et lectrices, comme des « correspondants » de La Riposte ! Faites-nous part de vos idées et de votre expérience. Parlez des capitalistes, des politiciens, des innombrables « magouilles » du capitalisme et de ses représentants. Tournez-les en dérision. Donnez votre avis sur les partis de gauche, sur la vie interne et la politique du PCF ou de votre syndicat. Dans un journal authentiquement révolutionnaire, il faut, à côté des analyses et du programme politique, de l’humour, des passions et des haines. Une équipe restreinte de rédacteurs ne peut parvenir à un tel résultat de façon satisfaisante. Votre participation active est indispensable.

La Riposte est entièrement financée par la vente militante, les abonnements et les dons. Si vous n’êtes pas encore abonné au journal, vous pouvez le faire en ligne, ou par courrier postal en envoyant vos coordonnées et un chèque de 20 euros (prix de solidarité : 30 euros).

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.

Nous écrire au sujet de cet article