Avec plus de 61 % des voix, sur la base d’un vote massif des travailleurs, la victoire du « non » au référendum a une signification révolutionnaire. Le peuple a donné au gouvernement un mandat pour résister de façon révolutionnaire et rejeter tout nouveau Memorandum. 

Les travailleurs, les couches paupérisées de la population, les étudiants, la jeunesse ouvrière ou sans emploi, en particulier dans les grandes villes du pays, ont envoyé un message de résistance héroïque face à la troïka et à la classe dirigeante grecque.

Le référendum s’est tenu dans un contexte de terreur économique organisée par la troïka et les capitalistes grecs, avec des banques fermées, des travailleurs et retraités privés de revenus, des menaces et un chantage éhonté de la part des dirigeants de l’UE, une campagne médiatique hystérique en faveur du « oui ». Tout ceci souligne le caractère révolutionnaire de la victoire du « non ».   

Le mandat de la majorité du peuple est clair. Elle demande au gouvernement de résister à tout accord de type Memorandum et de prendre les mesures nécessaires pour remporter la guerre de classe déclenchée par la troïka et l’oligarchie capitaliste grecque – guerre qui s’intensifiera dans les heures et les jours à venir.

Dans ce contexte, le gouvernement ne doit plus perdre de temps dans de futiles négociations avec les bourreaux du peuple grec – les « institutions » de l’impérialisme, qui n’accepteront rien d’autre qu’un nouveau Memorandum. Le gouvernement Tsipras a le devoir de prendre des mesures radicales. La dette, caractérisée comme « illégale » par une Commission parlementaire, doit être répudiée. Un plan exhaustif d’abrogation de toutes les mesures d’austérité, sur la base d’une rupture avec le capitalisme grec, doit être mis en œuvre. Cela doit s’accompagner d’une mobilisation de la jeunesse et des travailleurs, qui ont démontré leur état d’esprit révolutionnaire lors de la magnifique mobilisation de vendredi soir – et en votant massivement pour le « non ».

Tendance Communiste de Syriza, le 5 juilet 2015.


Soutenez les marxistes de Syriza !

Une nouvelle période explosive s’ouvre en Grèce et les idées du marxisme sont plus nécessaires que jamais. Cela signifie que le soutien à la Tendance Communiste de Syriza sera crucial.

Notre tendance est la seule dans Syriza à être financée par ses propres membres et ses sympathisants. Mais la situation évolue très rapidement, avec ses tournants et ses changements, ce qui implique une analyse régulière de la part des marxistes et la montée en cadence de leurs activités, avec des brochures, des tracts et des réunions publiques plus régulières.

Tout ceci a un coût, et pendant que les camarades en Grèce font de gros sacrifices, ils doivent aussi faire face à une situation difficile en terme de pertes d’emplois, de réductions de salaires et de retraites. Nous appelons donc nos camarades et les lecteurs de notre journal à nous aider à diffuser les idées du marxisme en Grèce.

La lutte des travailleurs grecs est la lutte de tous les travailleurs. En aidant les marxistes grecs, vous renforcez la lutte pour le socialisme dans votre propre pays !

Cliquez sur le bouton pour faire un don : faire don

Nous écrire au sujet de cet article

Merci d'entrer votre nom
Merci d'entrer votre e-mail Adresse email non valide
Merci d'entrer votre lessage

Si vous aimez cet article, abonnez-vous ou soutenez-nous !