Liberté pour Mohamed Ghalout !

Depuis le 18 mai 2011, le camarade Mohamed Ghalout, un militant étudiant de la « Voix démocratique basiste » dans les rangs de l’Union nationale des étudiants marocains, est détenu dans les prisons de la dictature alors que son audition a été reportée pour la deuxième fois. Il a été arrêté sur des accusations fausses et il subit un procès politique injuste.

Le véritable « crime » que le camarade Mohamed Ghalout a commis est simplement d’appartenir au peuple avec lequel il lutte avec ses camarades de l’Union nationale des étudiants marocains. Il est très important de souligner le fait que le camarade a été soumis systématiquement à divers types de tortures barbares, y compris des sévices sexuelles. Cela fait de la lutte pour sa libération une tâche encore plus immédiate et urgente.

Travailleurs, votre solidarité est nécessaire pour obtenir sa libération. Nous exigeons sa remise en liberté et un procès contre les responsables qui oppriment les étudiants et le peuple, et qu’ils soient considérés comme des criminels contre l’humanité, à commencer par Mohammad VI lui-même, ainsi que tous ceux qui sont responsables de l’organisation des forces d’oppression.

Nous vous invitons à signer des pétitions et à organiser des manifestations devant les ambassades marocaines ou les consulats dans votre pays (voir les ambassades marocaines) ainsi que l’envoi de lettres de protestation au Premier Ministre marocain, au Ministre de l’Intérieur et au Ministre de la Justice :

Premier Ministre :
Fax : 00212537761777
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ministre de l’Intérieur :
Fax : 00212537761777 ou 00212537767404
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ministre de la Justice :
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous vous demandons également d’envoyer des copies de vos lettres et des photos de vos éventuelles protestations au site Web Marxy.com (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), de manière à les montrer aux masses de Fez, et ainsi leur faire savoir qu’ils ne sont pas seuls dans leur lutte.

Source : Marxy.com

Nous écrire au sujet de cet article

Merci d'entrer votre nom
Merci d'entrer votre e-mail Adresse email non valide
Merci d'entrer votre lessage

Si vous aimez cet article, abonnez-vous ou soutenez-nous !