Jeudi 9 novembre, les Jeunes Communistes de Paris, réunis en Assemblée Générale, on voté à l’unanimité une motion de soutien au peuple de Oaxaca. En voici le texte :

Motion de soutien au peuple révolutionnaire de Oaxaca (Mexique)

Actuellement, le Mexique connait un réveil révolutionnaire. Le processus est le plus avancé dans l’Etat de Oaxaca – le plus pauvre du Mexique.

A l’origine du mouvement, il y avait une grève des 70 000 professeurs de l’Etat. Suite à une répression sanglante de cette grève, l’Assemblée Populaire du Peuple d’Oaxaca (APPO) à été formée, le 17 juin dernier, et le mouvement s’est transformé en une véritable insurrection populaire. L’APPO regroupe quelques 360 organisations, dirige le mouvement, et, depuis sa création, exerce un pouvoir de fait sur Oaxaca (la capitale de l’Etat du même nom). L’APPO est un véritable organe de pouvoir populaire. C’est le peuple qui a formé son propre instrument de pouvoir, pour lutter contre la répression du gouverneur de l’Etat, Ulises Ruiz.

Le 27 octobre dernier, la Police Fédérale Préventive (la PFP) à été envoyée par le président Vincente Fox pour mater l’insurrection. Aujourd’hui la PFP « occupe » la ville de Oaxaca, a détruit toutes les barricades et repris le centre de la ville, où siégeait l’APPO. Il reste comme dernier bastion de l’APPO l’Université de Oaxaca, où au travers de la radio universitaire, elle continue de diriger le mouvement.

Malgré l’intervention de la police, la lutte continue. Samedi 4 novembre, lorsque la PFP a tenté d’évacuer l’université, un appel à été lancé par l’APPO, auquel des milliers de personnes ont répondu pour repousser la police. Après 7 heures de lutte, la PFP a renoncé à prendre l’Université. Puis, dimanche dernier, 1 million de personnes ont défilé à Oaxaca, en soutien à l’APPO.
La police n’a délogé l’APPO qu’en théorie. Dans pratique, le peuple soutient toujours l’APPO. La police ne pourra pas occuper éternellement Oaxaca – et, tôt ou tard, l’APPO reprendra le dessus.

Pour contrer la répression, l’EZLN a appelé a une grève nationale pour le 20 novembre, le jour où Lopez Obrador devrait être investi Président de la République par la Convention National Démocratique, une organe crée par le peuple mexicain, en réponse à la fraude électorale du 2 juillet 2006.

Le MJCF de Paris apporte son soutien à la Commune de Oaxaca, à son peuple courageux, à la lutte émancipatrice du peuple contre le système capitaliste, et à l’APPO, véritable organe démocratique du pouvoir populaire.

TOUT LE POUVOIR A L’APPO !
TOUT LE POUVOIR AU PEUPLE !

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.