Nous avons appris avec stupeur la nouvelle du décès de notre camarade Julien Gorrand. Il vivait à Strasbourg et allait avoir 30 ans.

Julien avait rejoint La Riposte lors de son dernier congrès, auquel nous l’avions invité. Nous étions particulièrement fiers d’avoir gagné ce jeune travailleur de la métallurgie, membre de la direction du PCF du Bas-Rhin et animateur de la CGT-Jeunes du département. C’était un syndicaliste passionné et très respecté. Il nous racontait toujours avec beaucoup d’enthousiasme les détails de son travail syndical.

Il avait acquis une connaissance approfondie des différentes formes d’exploitation dans le secteur industriel, notamment par la lecture de toutes sortes de rapports et enquêtes. Il n’abordait pas son activité syndicale à la légère, et enrichissait son expérience de terrain d’un véritable travail de recherche théorique. Son article sur le Lean Manufacturing – une forme d’organisation du travail qui se développe dans la grande industrie – a été repris par un grand nombre de publications. Il était également passionné par l’histoire politique de l’Alsace, sa région, et nous a récemment écrit un article sur la droite en Alsace, que nous publierons.

Julien était candidat PCF aux dernières législatives. Son dévouement et son intelligence politique étaient très appréciés de ses camarades communistes. Sa mort est un coup dur pour La Riposte et pour le mouvement communiste et syndical de Strasbourg, dont il était une cheville ouvrière. Le PCF du Bas-Rhin lui rend hommage dans l’article suivant :http://pcf.alsace.free.fr/index.htm

Rendons-lui hommage, surtout, en prenant exemple sur sa vie – en nous consacrant passionnément à la cause des travailleurs et du socialisme.

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.