Nous publions ci-dessous un communiqué du secrétariat fédéral de la FNIC-CGT.

Un certain nombre de propositions quant à la solidarité avec les grévistes de nos industries nous sont parvenues.

Nous tenons à réaffirmer sans ambiguïté que la meilleure des "solidarités", c’est d’abordélargir l’assise et l’ampleur des grèves dans d’autres professions, d’autres secteurs économiques.

C’est par ce seul moyen qu’on pourra, tous ensemble, stopper le démantèlement de notre protection sociale visé par le Medef et le gouvernement.

Chacun doit donc faire le maximum pour que les luttes s’amplifient dans notre pays, autant pour obtenir satisfaction que pour faire cesser les dérives répressives contre le droit de grève et le droit de se défendre en France.

La Fédération Nationale des Industries Chimiques CGT tient à vous remercier pour l’action de solidarité financière que vous proposez d’avoir envers les salariés du Pétrole et de nos industries, en grève pour s’opposer à la réforme des retraites, et imposer d’autres choix que ceux consistant à nous faire payer la crise des riches.

Vous pouvez envoyer cette solidarité financière à FNIC-CGT, 263 rue de Paris, Case 429, 93514 Montreuil Cedex.

Très fraternellement,

Le Secrétariat fédéral FNIC-CGT

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.