L’Union locale de la CGT du 10e arrondissement de Paris est en lutte à côté des salariées d’un salon de coiffure situé au 50 Boulevard de Strasbourg. La section locale du PCF apporte également son soutien aux grévistes. Le texte du tract de la CGT explique la situation dans laquelle les grévistes se trouvent : « Embauchées depuis quatre ans, depuis trois ans pour certaines et depuis plus d’un an pour les autres, pas déclarées parce que sans papiers, cinq employées du salon de coiffure du 50, Boulevard de Strasbourg (75010 Paris) ne sont plus payées depuis deux mois.

Ces salariées d’origine chinoise et en France depuis plusieurs années ont donc décidé de se mettre en grève pour obliger leur patron à leur verser ce qu’il leur doit. Depuis maintenant plus d’une semaine, elles sont présentes tous les jours dans le salon, mais ne travaillent pas.

Comme leur patron ne veut toujours pas entendre raison, avec les militants de la CGT elles ont décidé de dénoncer publiquement leurs conditions de surexploitation dans lesquelles elles sont maintenues.

En même temps que le versement de leur salaire, elles exigent de leur patron de remplir les documents nécessaires afin d’obliger la préfecture de police de Paris à les régulariser.

Leur combat pour être déclarées, leur combat pour être régularisées, c’est aussi le combat de toutes les travailleuses et de tous les travailleurs sans papiers contraints par leur patron de travailler au noir parce que sans titre de séjour valable ».

N’hésitez pas à venir soutenir ces salariés au 50 Boulevard de Strasbourg, Paris 10e.

Contact Presse : 06 60 64 15 76
E-mail de l’Union locale CGT : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Nous écrire au sujet de cet article

Merci d'entrer votre nom
Merci d'entrer votre e-mail Adresse email non valide
Merci d'entrer votre lessage

Si vous aimez cet article, abonnez-vous ou soutenez-nous !