Communiqué de la fédération SUD PTT


 Les sanctions disciplinaires contre les militants syndicaux se multiplient à La Poste. Ainsi, pour la seule semaine de l’ascension, semaine de 4 jours, étaient convoqués quatre conseils de discipline à l’encontre de militant-es syndicaux-les : Mohamed, Thibaud et Patricia (3 camarades de Sud Poste 92) et Stéphanie (Sud Poste 75). Les représentants de la direction ont, à chaque fois, voté le licenciement des militant-es alors que les représentant-es du personnel s’y opposaient tout aussi systématiquement.

 Il s’agit d’une véritable chasse aux sorcières à laquelle s’adonne la direction de La Poste qui poursuit nos 4 camarades accusé-es d’avoir utilisé leur droit de revendiquer et de participer activement à une grève !

 Ces conseils de discipline et les demandes de licenciements qui les concluent sont de véritables attaques contre toute forme de syndicalisme qui ne se soumet pas aux exigences patronales. Des exigences qui se traduisent systématiquement par des restructurations permanentes, la casse des services et des milliers de destructions d’emplois.

 Pour Sud-PTT, cette politique antisociale, adossée à une répression antisyndicale, toujours plus brutale et récurrente, est totalement inacceptable. La fédération Sud-PTT apporte son plus entier soutien à l’ensemble des camarades réprimé-es et mettra tout en œuvre pour que justice soit rendue. D’ores et déjà, un comité de soutien large, au-delà de l’entreprise, est en construction.

 Contre la répression antisyndicale, Sud-PTT ne lâchera rien ni personne !

Nous écrire au sujet de cet article

Merci d'entrer votre nom
Merci d'entrer votre e-mail Adresse email non valide
Merci d'entrer votre lessage

Si vous aimez cet article, abonnez-vous ou soutenez-nous !