Des travailleurs en grève de l’entreprise Filartois, à Douvrin, ont demandé à La Riposte de publier le texte ci-dessous. Ils méritent toute notre solidarité.

Les travailleurs de Filartois, entreprise du groupe belge Beaulieu, spécialisé dans la fabrication de fil, et située dans la zone industrielle D’Artois Flandres, à Douvrin, dans le Pas de Calais, sont en grève depuis le mercredi 17 janvier, à 17h00. 100 % des ouvriers de la production, les chefs de fabrication et un ingénieur sont en grève pour exiger une augmentation de 150 euro mensuel et un 13ème mois.

Les salariés-es appellent l’ensemble des syndicats et autres à apporter leur soutien, par leur présence sur le piquet de grève mais aussi en envoyant massivement des fax à la direction de l’usine, afin qu’elle ouvre des négociations sérieuses avec les élus et les salariés sur la base des revendications exprimées.

Les grévistes sont motivés, déterminés, prêts à poursuivre et durcir la lutte jusqu’à la victoire.

Le groupe Beaulieu peut payer, car ses bénéfices sont énormes. Mais ils ne servent qu’à être distribués aux seuls actionnaires. Rien pour nous, tout pour eux : nous voulons inverser la pyramide et récolter les fruits de notre travail et de notre sueur.

Pour info : un ouvrier de production gagne, prime de poste comprise, 1200 euro brut mensuel !

Soutien aux grévistes de Filartois ! Créons ensemble l’unité et le rapport de force pour gagner les revendications d’ici et d’ailleurs.

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.