Grève Assystem

Alors que des salariés de la société de service informatique (SSII) Altran sont en procès pour faire respecter leurs minima salariaux, dans une autre grande SSII, Assystem, les salariés expriment leur colère.
En effet, suite aux Négociations Annuelles Obligatoires (NAO : salaires, etc.) qui, comme chaque année, sont décevantes, l’intersyndicale de la société a lancé un appel inédit à la mobilisation des salariés.

C’est lors de leur AG du 19 janvier que les salariés d’Assystem ont décidé d’arborer, pendant leurs heures de travail, un brassard « en colère », avec le nouveau logo de la société, dont le dessin a été détourné pour exprimer l’humeur de ces travailleurs mis à disposition de grandes entreprises comme Airbus. Les salariés en mouvement ont également décidé de se regrouper pendant leurs heures de pauses réglementaires.

Cette forme de mouvement a été décidée afin de permettre aux salariés de ne pas subir de pertes de salaire, tout en montrant aux clients et à leur direction qu’ils ne sont pas satisfaits de la politique salariale de leur entreprise.

Les revendications sont : la mise en place d’un 13eme mois, une augmentation générale, une revalorisation des coefficients pour être en accord avec les postes occupés, et, enfin, une prime de 300 euros pour compenser la perte de l’intéressement, qui comme chaque année, ne sera pas versée. Une distribution de tracts a été organisée au rond-point de l’entrée d’Airbus, le 17 février au matin.

Le mouvement est d’ampleur nationale, mais c’est à Toulouse qu’il est le plus suivi. Plus de 150 salariés du siège (sur un total de 400) et plus de 50 consultants chez Airbus – le principal client – sont en mouvement, ainsi que 11 dans une autre filiale d’EADS. Ce mouvement est donc un succès, en termes de mobilisation !

Au total, c’est plus de 400 brassards qui ont été écoulés, sur Toulouse, sur un total de 900 salariés. De nouveaux brassards ont été commandés.

Il y a quelques jours, une banderole a été accrochée sur le pont de la Crabe (principale entrée d’Airbus), avec comme slogan : « Assystem en colère, rocade bloquée ». La direction a envoyé un huissier pour faire constater l’utilisation détournée du logo, mais les salariés l’ont enlevé, juste avant – puis remis, une fois l’huissier reparti. Cela n’a évidemment pas plu à la direction, qui aimerait bien calmer le mouvement toulousain lequel pourrait bien faire tache d’huile dans les autres régions.

Voici le tract distribué aux salariés ainsi que celui distribué au rond point jeudi matin.

Vous pouvez adresser vos encouragements à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Nous leur transmettrons directement !

Notre journal

Numéro 4
Numéro 4
VOIR LE SOMMAIRE
Numéro 3
Numéro 3
VOIR LE SOMMAIRE
Numéro 2
Numéro 2
VOIR LE SOMMAIRE

Newsletter

Tendence Marxiste Internationale
S'abonner au journal
Faire un don
Nous rejoindre

Notre activité

Notre page facebook

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site